mardi 8 octobre 2013

Le bio et moi

Autant vous prévenir, ça n'a jamais été la folle passion à la Love Story (pas loft story, hein). Je suis une jeteuse inconditionnelle: je jette les yaourts qui périment bientôt, l'emballage des packs d'eau avant même d'avoir entamé une bouteille, je jette les tomates cerises un peu molles, les boites des médicaments (et la notice, évidemment), les copines qui ne comprennent pas que tu ne peux plus être pendue au téléphone toute la soirée et même les tubes de dentifrice avec encore un peu de produit "mais pas assez pour un lavage". Bref, le respect de la nature se limite pour moi à ne pas jeter dans la rue, mais dans ma poubelle (et tout ça dans la même poubelle, tant qu'on y est!).

Alors autant vous dire qu'en tombant sur un site pour des carrés de change et autres coussinets d'allaitement lavables, je me suis retrouvée un peu perplexe (bon en fait, beaucoup, j'ai failli fermer la page et regarder Desperate Housewives). Et puis je me suis intéressée de plus près à ce qui était proposé, et ça ne ressemblait pas à ce que j'avais déjà vu et que j'avais catégorisé comme "je n'essaierai JA-MAIS" avant même de m'être renseignée. Non, là, ça a l'air normal, pas dans le trip "je jette peu, je trie, je lave les couches de mon fils et je recycle le papier toilette".
Ce qui m'a fait craquer, ce sont les carrés lavables. Pour 25€, on reçoit un petit colis avec: 10 carrés lavables, 5 gants de change et un filet. Tout ça, c'est bien joli, mais on en fait quoi? Pas des mouchoirs (quoique), mais des cotons. Vous voyez la scène pendant que vous faites vos courses, que vous passez au rayon beauté et que vous dites à chéri que le petit n'a plus de coton? Et maintenant, vous voyez le regard qu'il vous jette, gentiment suivi d'un "Encore ??? Tu sais ce que ça coûte, tu pourrais faire attention, t'es pas obligée d'en utiliser cinq à chaque fois!". Et bien c'est terminé. Oui, fini les disputes en plein milieu du rayon et les longs trajets en silence (ou à écouter france inter, au choix).

Avec ce coffret, vous utilisez les carrés comme du coton (un peu de liniment dessus et hop, l'affaire est réglée), ou les gants de change pour les plus grosses surprises (qui sont des cadeaux, ne l’oublions pas). Une fois que votre petit crasseux est propre, vous n'avez qu'à mettre les carrés et gants usagés dans le filet, un petit tour à la machine et vous les ressortez comme neuf. ET-C'EST-TOUT.
N'ayez pas de craintes, vous ne vous retrouverez pas avec des morceaux de colin digéré sur votre nouvelle robe, tout part parfaitement (et sans laisser de traces!).

Voilà comment ça se présente:



Rendez-vous sur La boutique d'Emma, qui propose aussi des carrés démaquillants, des serviettes à langer imperméables (pratique quand bébé joue à l'arroseur), des gants d'apprentissage adaptés à leurs petites mains... le tout made in France et fabriqué par des détenus en réinsertion. 

Pour celles qui sont encore réticentes à l'idée du réutilisable (ou pour les papas qui, finalement, trouvent qu'on n'exagère pas tant que ça avec le coton), dites vous simplement que 25€ c'est vite amorti contre des paquets de cotons à plus de 3€ pièce (oui quand même, histoire que ça ne lui décolle pas la peau en même temps). 
Et surtout, pensez qu'avec ces jolies économies, vous pourrez aller vous acheter une nouvelle robe, parce que l'anciennement nouvelle est maintenant tâchée par la délicate bave de votre merveille.

Laurie, un peu plus bio qu'avant