mardi 19 novembre 2013

Chauffe-moi (DIY)

Qu'on se le dise, je ne suis pas couturière. J'ai bien une petite ligne à ajouter à mon CV, vu que je fabriquais des habits pour mes Barbie quand j'avais onze ans, mais je suis pas sûre que ça compte.
Sauf que voilà, j'ai froid. J'ai bien envoyé une lettre à la copro de mon immeuble pour les remercier de m'avoir fait retrouver des pulls dont je ne me souvenais plus l'existence, mais là, j'aimerai bien arrêter de racketter mon armoire et qu'ils allument enfin le chauffage.
Alors (comme je suis très patiente) en attendant qu'ils se décident, j'ai pris les choses en mains et je suis passée à l'action. Je me suis souvenu le bonheur ressenti quand, au fond de ton lit, tu peux glisser le meilleur ami de tous les pieds gelés: une bouillotte.
Mais pour la choisir, c'est pas si simple. Il n'y en a pas à tous les coins de rues et quand tu en trouve elles sont:
- moches
- en caoutchouc
- en forme de cochon
Et surtout, il faut mettre de l'eau bouillante dedans. Problème pour moi, j'ai pas de bouilloire (et à la casserole c'est pas le plus rapide), j'ai pas d'entonnoir (je sais, j'ai rien) (c'est bientôt Noël) et j'en verse tellement autour que je peux faire ma vaisselle dedans (en plus avant de tomber dans l'évier, l'eau bouillante a glissé sur mes mains). Quand j'ai enfin réussi à mettre un minimum d'eau dedans, j'ai peur qu'elle ne coule et les bouts en caoutchouc sont brûlants.
Bref, la bouillotte, c'est le top, mais c'est pas rassurant (surtout si c'est pour ton bambin, je sais comme tu t'inquiète pour tout ce qui pourrait lui faire mal ou l'abîmer) (normal, t'as tellement souffert pour qu'il soit là que t'as bien envie qu'il reste tel que tu l'as conçu).

C'est donc pourquoi j'ai mis ma petite cervelle a contribution et que j'ai décidé de me fabriquer ma propre bouillotte "sèche". Croyant avoir trouvé l'idée du siècle, je suis allée me renseigner sur internet pour déposer le brevet, et j'ai découvert que d'autres y avaient pensé bien avant moi (dommage je voulais passer à l'émission l'inventeur de l'année).
Tant pis, je t'explique quand même comment j'ai fais, et si ça t'intéresse pas, ça me servira au moins à me souvenir la technique si je veux réitérer l'expérience.
J'ai choisi de faire un petit modèle à l'échelle de ma future poupette, parce qu'il parait que la chaleur et le portage en écharpe cumulé, c'est le top contre les gros pleurs des coliques (et si c'est pas vrai, je m'en servirai pour mes pieds).

D'abord, j'ai pris un morceau de tissu que j'avais en stock, il faut qu'il soit assez épais (comme un torchon par exemple).


Je l'ai plié en deux et j'ai mis des épingles pour tenir le tout, en faisant un petit ourlet histoire de cacher les bords de ma découpe pas droite.


J'ai fais ça sur deux côtés (attention, laisses-en bien un ouvert!) et une fois les aiguilles en place, j'ai commencé à coudre juste au-dessus des épingles, qui maintiennent le tissus en place.
Petite astuce, si comme moi t'es pas une couturière et que tu fais ça avec tes petites mimines, choisis du fil transparent, ça aide!


Au fur et à mesure que j'avance dans ma couture, je retire les épingles.
Je me retrouve donc avec un côté toujours ouvert:


J'ai choisis de mettre du riz, mais tu peux le faire avec des coquillettes, des fruits secs, des noyaux de cerises (mais faut en manger de la cerise pour en avoir assez!). J'ai rempli mon petit sac jusqu'à la moitié.


Une fois que c'est fait, j'ai repris mes épingles et ai refermé ce dernier côté, toujours avec le fameux ourlet, pour cacher la misère.

Et j'ai cousu.
Petite astuce n° 2: pour que les angles se referment bien, j'ai fais une petite entaille de 5mm environ, histoire de pouvoir faire mon ourlet sans bourrelets.


Et voilà le travail.
Maintenant pour t'en servir (selon la taille et la puissance de ton four), 30 secondes au micro-ondes et c'est tout chaud! En plus ça le reste longtemps et si t'es stressée tu peux même tripoter les grains de riz, ça détend.
Apparemment, l'humidifier de temps en temps c'est pas mal, ça évite que ce que tu as mis à l'intérieur ne crame.

Ça a dû me prendre 30 minutes environ, à la limite 45, et franchement, mes doigts de pied me disent que ça valait le coup!


Laurie, frileuse (mais je me soigne)