dimanche 3 novembre 2013

Chère richesse qui me tend les bras

Aujourd'hui j'ai reçu un mail. Pas qu'aujourd'hui, j'en reçois tous les jours (oui, je suis populaire), mais celui-là a particulièrement retenu mon attention.

J'ai d'abord vu l'expéditeur, un inconnu, puis l'objet du message, que j'ai lu si rapidement que j'ai dû m'y reprendre à trois fois.

J'ai cliqué, à la fois hésitante et pleine d'espoir, et voici ce que j'ai trouvé:

Je traduis (avec mon ami polyglote, j'ai nommé Google traduction):


Cher ami,
Je suis Madame.Amana Akter, avocate en droit. J'ai un message important pour vous au sujet de la mort de mon client au sujet de son fonds de 10 millions de dollars qu'il a laissé dans une banque ici dans mon pays (Ouagadougou Burkina Faso). C'est pourquoi je vous contacte afin que vous puissiez faire valoir votre succession et j'ai besoin pour cela de quelques informations.
S'il vous plaît envoyez-moi votre nom complet, votre adresse personnelle et votre numéro de téléphone pour que je vous envoie plus de détails et de la documentation pour commencer la demande de succession.
Je suis sérieusement en attente de votre réponse urgente.
Merci,
Amana.Akter (Esq)



A cette lecture, mon coeur n'a fait qu'un tour. J'ai hésité un quart de seconde, puis j'ai laissé s'envoler mon côté rabat-joie et méfiante et j'ai réalisé ce qui m'arrivait: j'étais riche. Enfin, je SUIS riche! J'étais tellement excitée que j'ai eu une contraction et j'ai failli faire pipi dans ma culotte.

Sans perdre une seconde de plus, j'ai répondu:


A cette heure, j'attends toujours sa réponse. J'espère qu'elle trouvera vite le temps de m'envoyer tous ces papiers. J'ai des projets plein la tête, j'imagine déjà ce que je vais faire avec tout cet argent.
Quelle chance j'ai! Je vous souhaite à tous d'avoir dans votre entourage une personne si généreuse qu'elle a préféré vivre dans la misère pour vous léguer toute sa fortune, sans même se faire connaître à vous de son vivant (pour ne pas être remerciée, bien-sûr).


Laurie, (future) riche et rêveuse