dimanche 10 novembre 2013

Lire dans le marc de café, c'est ringard

La crise (tu sais, l'excuse qu'on a trouvée pour expliquer tous les problèmes du moment), ça a eu deux effets:
• L'envie de développer ses talents pour gagner sa vie
• La dépression, et plus généralement, le mal-être

Alors l'autre jour, je n'ai pas été surprise de découvrir dans ma boîte aux lettres le petit mot d'un gars qui a tout compris, et a voulu concilier les deux. Un gars? Que dis-je! Un Professeur.
Voici ce qu'il me propose:


J'avoue que devant tant d'expérience, j'ai été quelque peu intimidée, et toi aussi, je le sais. Il peut tout résoudre quand même, c'est pas donné à tout le monde. A lui, tu peux tout demander: faire fortune, guérir ta gastro, réussir ton concours, retrouver ton amour de jeunesse, être goalée comme Scarlett Johansson (ou Josiane Balasko, au choix). Mais ce qui me fascine le plus, c'est la précision de ses résultats: quatre jours et tout est réglé. Pas trois, pas cinq. Résultat garanti en quatre jours. Alors tu te dis: qu'elles sont bêtes celles qui mettent trois ans pour perdre vingt kilos, alors qu'en quatre jours ça peut être fait!
Mais, le jour où j'ai reçu ce petit mot plein de bonnes intentions, j'avais pris mes cachets, alors ça allait. Je ne me sentais ni grosse, ni moche et j'avais oublié la lettre de menace jointe à mon dernier relevé bancaire.


Alors que j'avais dû lutter durement pour ne pas céder à la tentation de l'appeler, j'ai reçu hier un papier de son cousin: Professeur Moussa.
Et celui-là, je n'ai pas pu me résoudre à l'ignorer, je te laisse comprendre pourquoi:



Et oui, tu as bien lu: il ne promet pas de résultats en quatre, mais en trois jours seulement! Et surtout, oh oui surtout (c'est ce qui m'a séduite tout de suite), il fait de la concurrence directe au Professeur Abdouramane puisqu'ils propose des "transactions entre homme et femme". Un peu curieuse, j'ai poursuivi ma lecture et là, ô miracle, il t'offre un examen du sexe. Mon dieu, il ne m'en fallait pas plus pour me convaincre, je te le dis Moussa, j'ai hâte de venir te voir parce que je trouve que je ne me fais pas assez triturer la zone en question en ce moment. C'est vrai, avec tous les gynécos que j'ai vu depuis le début de ma grossesse, aucun n'a été capable de lire en moi comme tu le propose.
J'ai gardé son petit mot, accroché sur mon frigo, et je nourris grâce à lui (et à sa consultation très spéciale) l'espoir de reconquérir mon Homme (ce qui, j'en suis persuadée, n'a rien à voir avec le fait que je suis actuellement une baleine en gestation).
Quelle générosité, professeur Moussa, je me devais de te rendre un hommage à travers cet article.


Laurie, niaise aveuglée par l'espoir (et les médocs)

PS: Cet article est ironique, je ne suis pas vraiment sous Atarax (du moins c'est pas officiel, rien n'a été prouvé).