lundi 18 novembre 2013

T'as le look coco (Sponso)

Il y a pas longtemps, je t'ai donné mon secret pour baver avec classe (mais si, , t'as aucune mémoire ma pauvre!). Imagine-toi que j'ai encore déniché une astuce et que parce que je suis super sympa comme bébé, je vais la partager avec toi.
Je suis même pas encore arrivée que ma mère a déjà peur que je sois dégueu ou que je manque de style. Bon, au final c'est plutôt cool, parce que je te laisse t'imaginer la scène:
T'es à la crèche, avec tous les potes. Vous êtes en train de jouer et alors que t'arrives enfin à attraper tes pieds et que tu peux craner un peu, on vient te chercher parce que le micro-ondes a dit que ton bib' est prêt. Tous les minis beaux gosses te regardent partir, attendant ton retour avec impatience, et tu leur envoie un bisou avec ta main (et un fil de bave). Imagine-toi si à ce moment-là on t'attaches un bavoir difforme, en coton usé avec ton nom brodé dessus, et des vieux motifs récupérés dans le tiroir aux merveilles de tatie Suzanne. Autant te dire que ta réputation est foutue, et que tu peux oublier le p'tit gâteau que ton prétendant a promis de te garder.
C'est là qu'elle a assuré, ma mère. Parce que maintenant, j'ai plus à me cacher derrière ma chaise haute, ni à rendre tout le contenu de mon estomac pour cacher les motifs de mon bout de tissu ringard. J'ai un bavoir super cool!


Je suis devenue le bébé le plus populaire de la crèche: toutes les autres bavent de jalousie, et les gars ne regardent que moi. Inutile de te dire comment j'me la raconte!
En plus d'être beaux, ils ont une doublure en coton. Du coup je peux faire mes dents, régurgiter et recracher ma compote, mes vêtements sont toujours au sec (parce que bonjour la honte si t'as une tâche sur ton tee-shirt quand on t'enlève ton bavoir).


Il n'y a pas que des bavoirs chez eux, ils se sont dit qu'on pouvait avoir du style et être original en toutes circonstances:


Alors là ma mère, et surtout moi, on dit merci à Kroupouk (ils sont aussi sur Facebook) parce que grâce à eux, les minots de la crèche, c'est dans la poche!


Laurie, qui fait parler son bébé toujours dans le tiroir