lundi 2 décembre 2013

Ma candidature de maman

Il y a celles, dont je fais partie, qui ont la chance de pouvoir porter la vie. Il y en a d'autres qui le veulent plus que tout mais ne le connaîtront jamais. Il y a ces femmes qui n'en voulaient pas mais qui se sont faites à l'idée d'être maman. Il y a celles qui refusent cette idée. Et puis il y a celles qui ont voulu, qui ont eu, et qui n'en veulent plus. Celles qui se débarrassent d'un être qu'elles ont porté en elles.
Et chaque fois que j'entends ces histoires, j'essaie de me mettre à la place de celles qui font tout pour que ça leur arrive, des piqûres, des rendez-vous, des voyages, des dossiers d'adoption.

Si seulement la maternité pouvait se passer comme un entretient d'embauche. Si seulement il fallait rédiger un CV pour prouver qu'on est capable de devenir maman.
Le mien donnerait ça:




Laurie
Amourbbepisio (non, j'ai pas un nom bizarre)

Dans la fleur de l'âge
En couple avec un homme aux grands pieds
Premier bébé en fin de téléchargement



EXPÉRIENCES MATERNELLES


  • Octobre 2003 à Avril 2004: Changeuse de couches
  • Novembre 2005 à Janvier 2006: Coach multi-tâches
  • Septembre 2007 à Février 2008: Doseuse de lait en poudre
  • Juin 2009 à Juillet 2010: Maîtrise de régurgitation
  • Août 2010 à Mai 2011: Blanchisseuse post-compote
  • Octobre 2011 à Mars 2012: Experte en analyse de contenu de mouchoir
  • Depuis Septembre 2012: Éducation féline (croquettes deux fois par jour, vérification du niveau d'eau, câlin du soir)


CAPACITES ET COMPETENCES


Je suis:

Patiente (dans les lieux publics)
Capable de m'émerveiller devant une couche pleine
Douce (pas des jambes)
Multi-fonctions (vaisselle, devoirs, repas et femme fatale) (non, ça c'est une blague)
Créative (en punitions)
Compétente avec le mouche-bébé (et le sérum physiologique)


CHANGEMENTS ET CONCESSIONS


Pour être maman, j'ai sacrifié quelques petites choses:

Ma vie de couple (pas facile de jouer à la femme sexy quand on est obligée de rouler pour se lever du lit)
Mon corps. Non pas qu'il était irréprochable, mais je suis sûre que je serais satisfaite de ce dont je me plaignais avant la grossesse (genre mes fesses, pour ne pas les citer)
Mon style: déjà qu'on trouve pas grand chose de joli au rayon maternité, j'avais pas très envie de me mettre sur mon 31 pour regarder la télé
Mon épilation. Je vais pas te faire un dessin, tu te souviens de la gym pour t'épiler le maillot avec ton gros ventre?


Et là, je m'apprête à perdre la confiance que j'accordais à mon périnée.



Laurie, qui essaie de rendre plus léger un sujet délicat