samedi 4 janvier 2014

Mon non-bilan 2013

Non, je ne vais pas faire d'article-bilan sur mon année 2013. Je ne vais pas le faire parce que c'est devenu commun, et qu'on en voit pousser partout. Et aussi parce que ça me déprime. Juste un peu.
J'ai horreur de cette période de l'année qui marque plus la fin d'une histoire que le début d'une autre. J'ai horreur de ça parce que ça me rappelle de mauvais souvenirs.

Et là, je dois dire, le nouvel an il m'emmerde. Parce que moi, j'étais bien en 2013, j'ai adoré cette année.

Janvier, je quitte mon travail et sa mauvaise ambiance.
Février, je décroche un nouveau job dans lequel je m'épanouis.
Mars, je tombe enceinte quinze jours après l'arrêt de ma pilule. Le bonheur.
Avril, on annonce à nos proches l'arrivée d'un locataire dans mon ventre.
Mai, déménagement dans du plus grand, plus beau, et on part de cet appart cambriolé.
Juin, fin du travail, début du repos.
Juillet, retour aux sources, vacances dans ma famille.
Août, journées à la plage en amoureux.
Septembre, ennui et repos.
Octobre, création de ce blog.
Novembre, on guette les contractions.
Décembre, arrivée de ma crevette.

(J'ai un peu fait mon bilan, finalement) (merde)


Alors chère année 2014, tu as plutôt intérêt à t'accrocher parce que la barre est haute. Très haute. Et honnêtement, je vois pas comment tu pourrais faire mieux. Sauf si je gagne au Loto.
Et si 2014 est encore mieux, je fais la danse de la victoire.



Laurie, nostalgique