mardi 4 février 2014

Le secret (Projet 52)

Aujourd'hui, je vais te révéler un scoop. Mais d'abord, je dois être sûre que tu sais garder les secrets. Si tu ne t'en sens pas capable, vas, je ne t'en voudrais pas.

Si tu es toujours là, c'est que tu sais tenir ta langue (ou que t'es une curieuse). Alors voilà, attention, je vais le dire (tintintintin) (roulements de tambour): JE SUIS GOURMANDE.

Voilà, c'est dit.

Je sais, tu ne t'en doutais pas. J'adore manger, surtout du sucré. Je préfère m'habiller avec mes anciens vêtements en 12 ans que de me priver sur la bouffe.
Sauf que voilà, gourmande et grossesse, ça marche. Gourmande et accouchement, bof bof (ils ont dit non quand j'ai demandé un maxi best of). Mais gourmande et retour à la maison, ça marche pas. Pas du tout.

Parce que quand tu vas à ton rendez-vous chez le gynéco, un mois après ton accouchement, et que t'as pas franchement tout perdu, il te regarde de travers. Alors tu fais ta petite mine dépitée "je-ne-comprends-pas-je-ne-mange-rien", mais il connaît ce mensonge. Il l'entend à chaque consultation.


J'ai pensé à faire attention, à compter les calories et à me régaler avec une feuille de salade et une pomme. Mais en fait, je l'emmerde la balance. Parce que pour rien au monde je ne renoncerai à mon petit plaisir quotidien (et c'est le thème de la semaine du projet 52, ça tombe bien): LE GOÛTER.


Je n'ai pas un goûter type. Ce qui est sûr, c'est que ça ressemble pas à ceux recommandés sur les boîtes de gâteaux (1 ou 2 biscuits, une pomme et un verre de lait). C'est plutôt le paquet de gâteaux et son voisin, des m&m's et un coca pour arroser le tout.
Parfois, quand j'ai le courage, je fais un gâteau. Et là, c'était le tour du paris-brest.

Mais non j'y ai pas passé 3 heures


Si je te dis qu'il a vécu six heures, cuisson comprise, tu le crois?


Laurie, sucrovore